Publié le 18 Août 2012

Mulhouse - Parc Steinbach - Un déclassement qui fait débat

Parc Steinbach - Un déclassement qui fait débat

Dernières Nouvelles d'Alsace

par F.Z., samedi 18 août 2012

Dans la torpeur de l’été, la consultation publique sur l’aménagement du parc Steinbach serait passée inaperçue. Si Francis Fricker, le président de l’association Engelmann, membre du collectif du patrimoine mulhousien n’était pas passé par là.

Or il a fait un bond quand il a vu le projet de réaménagement du site : « après la destruction du patrimoine immobilier voilà qu’on s’attaque aux jardins », s’indigne-t-il.

Car il y a un patrimoine aussi en matière de jardins. Le square Steinbach possède en effet le statut d’Espace boisé classé. Il est donc protégé. Or pour réaliser les aménagements prévus dans le cadre de Mulhouse Grand Centre, il faut le déclasser.

Un élément du patrimoine

Francis Fricker est contre et a donc pris sa plume pour dire sa totale opposition au projet. Il a été l’un des rares habitants à donner in extremis son avis au commissaire enquêteur qui a bouclé hier ses consultations. Il va maintenant envoyer son courrier au maire Jean Rottner sous forme de lettre ouverte.

Pourquoi cette émotion ? Le parc Steinbach est certes beau, mais certains arbres sont déplumés, certains recoins mal utilisés, les jeux pour enfants sont limités. « Mais c’est un jardin classé. Il y a une signature sur un jardin comme sur un tableau. C’est un élément du patrimoine. Ce parc a été aménagé au XIXe siècle sur le principe des jardins « à l’anglaise » et constitue un élément essentiel du capital urbanistique et paysager de l’ère industrielle de Mulhouse en centre-ville, au même titre que le square de la Bourse, dont il est en quelque sorte le pendant. La destruction de l’un des éléments porte donc préjudice à l’ensemble du quartier au sens historique du terme et à son unité patrimoniale que le magistrat municipal passé avait voulu protéger de toute atteinte grave », s’insurge Francis Fricker.

En tant que défenseur du patrimoine mulhousien Francis Fricker aurait souhaité que personne ne touche à ce parc. Dès le retour des vacanciers, il devrait lancer une pétition pour laisser la possibilité à tous les habitants que se sentent concernés de s’exprimer.

Le square était au XIXe siècle le jardin privé de la villa Steinbach, une famille d’industriels du textile. Il s’étendait sur 10 000 m² et était séparé de la villa par le canal du Tränkbach. Il possédait alors quatre serres dont une ornementale ainsi qu’un pont au-dessus de l’eau. La villa Steinbach est devenue le musée des Beaux-Arts et son jardin privé est devenu public.

Source : Jardins remarquables d’Alsace.

Le projet Steinbach

La ville a fait le diagnostic que le square Steinbach est refermé sur lui-même. Le piéton le contourne plutôt que de le traverser. Le square semble aussi coupé du reste du quartier, des bâtiments remarquables qui le bordent ainsi que du musée des Beaux-arts par les routes qui le bordent. D’où l’idée de repenser la place de la voiture, de rendre la place Guillaume-Tell piétonne, de faire une liaison entre le parc et le musée des Beaux-Arts. Une circulation en voiture sera toutefois toujours possible depuis la rue de la Sinne pour se rendre au parking de l’Espace Réunion.

Le réaménagement du parc, prévu en 2013, se fera en continuité avec les travaux sur la place de la Paix où le parking sera réorganisé. Le piéton devrait retrouver le plaisir de flâner depuis le théâtre jusqu’à la rue des Halles.

Mulhouse - Parc Steinbach - Un déclassement qui fait débat
Mulhouse - Parc Steinbach - Un déclassement qui fait débat

Voir les commentaires

Rédigé par SOCIETE GODEFROY ENGELMANN

Repost0