Sauvegarder le parc Steinbach - Propositions

Publié le 1 Octobre 2012

Sauvegarder le parc Steinbach
square historique du 19ème siècle

Propositions

Avec la société Godefroy Engelmann, nous lançons un appel à contribution des citoyens, notamment mulhousiens, de toutes appartenances, pour améliorer les propositions avancées ci-dessous concernant le parc Steinbach, et l’adresser à tous les élus du Conseil Municipal de la bonne et ancienne République de Mulhouse, fille aînée de la République Française, de même qu’aux autres élus locaux.

Le parc Steinbach, qui remonte à la période 1825, a par la suite été dessiné et réalisé selon les principes voulus par les frères Eugène et Denis Buhler, paysagistes français très renommés au 19ème siècle (on leur doit notamment le grand parc de « la tête d'OR » à Lyon).

Le parc actuel, d'une superficie de près d'un hectare au centre de Mulhouse, constitue un Espace Boisé Classé abritant une douzaine d'arbres remarquables et protégés.

Une modification en cours du Plan Local d'Urbanisme devrait permettre de supprimer le classement protecteur des 100 arbres de haute tige, 190 résineux (dont des cèdres) et plus de 1100 autres buissons, haies et massifs bas. Il ne restera pratiquement plus rien du parc d'origine.

Un aplanissement général des nombreux et discrets vallonnements actuels entraînera la réalisation d'un plateau de gazon uniforme surélevé. En conséquence, de nombreux arbres et massifs anciens du parc (on parle de plus de 50 % des existants) seront supprimés car leurs racines gêneront les nouvelles implantations.

Par ailleurs, le commerce voisin très fragilisé devra supporter la suppression de plus de 100 places de parking (Guillaume Tell, rues A. Engel, des 3 rois, Michelbach, des Halles, place de la Paix) déjà insuffisantes.

De plus, l’opération est d'un coût considérable : officiellement (le chiffre paraît anormalement faible, et minore probablement la réalité) environ un million et demi d'euros pour le seul parc, mais environ le triple probablement si l'on compte les abords, les rues avoisinantes, les places Guillaume Tell et de la Paix également programmées dans le projet global. Le coût d'entretien du parc sera multiplié par 5 voire par 7 selon les évaluations des techniciens.

Tout ceci pèsera lourdement sur les finances communales à venir. En période de crise économique, les collectivités locales ne doivent pas gaspiller l’argent public et encore moins en « supprimant » le patrimoine historique de la ville, qui exprime la chaîne de mémoire et de respect des générations qui nous ont transmises le plus beau de ce qu'elles possédaient alors, en témoignage de leur confiance en nous, leurs successeurs.

Mulhouse, labellisée « ville d'art et d'histoire » depuis 2009 et jusqu'en 2014, risque de perdre ce label de prestige international et se doit de préserver le capital historique de son âge d'or .

NOUS DEMANDONS

l'abandon du projet de déclassement et de modification du Parc Steinbach – trop coûteux, trop dangereux pour les arbres et massifs restants (on parle de plus de 50% à supprimer) et trop dommageable à l'Espace Boisé Classé existant.

NOUS PROPOSONS

1/ que les travaux projetés se limitent à une cure de jouvence de l’espace boisé existant et au maintien du parc dans son organisation actuelle, bientôt bicentenaire.

2/ pour la sauvegarde des usagers et du commerce de centre ville la recréation d'un nombre de parkings identique à celui des places à supprimer, soit près de plus d'une centaine (place G.Tell, rues Engel Dollfuss, Mittelbach, des Halles, des Trois Rois, place de la Paix).

3/ pour donner de l'oxygène, donc plus de clients, aux commerces voisins nous proposons, grâce aux économies réalisées sur cette opération la mise en place de navettes de bus gratuites, à financer sur le budget de l'opération « Grand Centre » (plusieurs M€), afin d'irriguer les commerces du centre-ville.

4/ nous demandons au conseil municipal en place de prendre en considération nos suggestions et nous proposons une rencontre de conciliation pour faire évoluer ce projet.

D'autres propositions viendront prochainement compléter celles ci-dessus.

Contact : engelmann.patrimoine@gmail.com

Pour signer la pétition.

Rédigé par SOCIETE GODEFROY ENGELMANN

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article